mercredi 16 décembre 2015

Bilan du second semestre 2015 - Décembre (1)

Bonjour à tous!


Ce furent six mois sans nouvelles sur le blog, mais pas six mois improductifs, je peux vous l'assurer!
Petite rétrospective de ce que je ne vous ai pas dit depuis le mois de juin.




Juillet 2015: Camp Nano

Au mois de juillet, et comme prévu, je me suis appliquée à entrer en Camp Nano avec comme projet un nouveau roman jeunesse dont je vous avais parlé ici: le projet Benedict. Ceci dit, comme j'avais -presque- finalisé le troisième roman des Enfants d'Evernight au Camp d'avril, et j'en ai profité pour le terminer avant de lancer le nouveau projet, ce qui a donné un Camp Nano rigolo, une petite chimère, qui a débuté par la fin d'Evernight et s'est achevé par le début du projet Benedict.



Le Camp Nano, c'est comme les vacances, 
sauf que tu bosses


Au final, j'ai achevé la moitié de ce nouveau projet à la fin du mois de juillet. Et cela n'a pas été sans difficultés, parce que ça coïncidait avec un nouveau déménagement... de Berlin vers Amsterdam. Je vous raconterai Amsterdam très bientôt, dès que j'y serai définitivement installée pour du long terme, ce qui n'est pas encore le cas. 



Hello, my new city




Août 2015: Des projets, du fignolage, une vie entre deux capitales. 

Août a été passé à rectifier ce qui pouvait/devait l'être. D'une part, il fallait vider les cartons du déménagement et faire en sorte que le nid hollandais soit à peu près en état de fonctionnement avant la rentrée scolaire, et d'autre part, j'avais des projets à retravailler, aux premiers rangs desquels Il y avait bien évidemment le tome 3 d'Evernight, mais aussi mon début de projet Benedict. 





Ce second mois de vacances a donc été placé sous le signe de l'éparpillement, j'en ai peur. J'ai bien avancé, mais comme je l'ai fait sur plusieurs fronts, rien n'était finalisé lorsqu'a sonné le moment de retrouver le chemin de l'école. Tout au plus les 75% d'Evernight 3 étaient-ils revus (il ne me reste que la fin à réécrire), de même que la moitié du projet Benedict. S'est également mis en place à ce moment un nouveau projet de bande dessinée, donc je me suis lancée dans la rédaction de l'univers. J'y suis depuis. 

Et puis bien évidemment, il a fallu préparer les cours, sinon ce ne serait pas drôle... 




Septembre 2015: Rentrée scolaire, écriture, découpage, nouveau projet 


En septembre, le but a été de reprendre les cours tout en finissant le projet Benedict avant fin octobre. Déjà, dans mes directives à moi, je m'étais fixée que je voulais l'achever fin août... comme ça n'a pas été le cas, je me suis dit que je devais tout au moins le terminer avant le Nano, parce que pour Novembre, il y avait un autre projet que je voulais développer, auquel nous donnerons le nom de code de projet WWII.


Oui, celle-là même. 

J'ai donc essayé d'être productive en septembre, et heu, ça a été plus compliqué que prévu. D'une part parce que comme toutes les rentrée scolaires, on a beaucoup à faire, mais d'autre part aussi parce qu'avec la très jolie réforme de notre ministre, nous avions du pain sur la planche et des réunions à toutes les sauces qui nous attendaient à notre retour de pause estivale. 



J'invoque ici mon devoir de réserve. 


J'ai quand même avancé de deux ou trois chapitres, ce mois-ci, et j'ai également avancé dans le dossier BD secret. C'était déjà ça. 




Octobre 2015: Sicile, écriture et gueule de bois. 


Et du soleil, c'est toujours bien le soleil. 

Octobre a eu à peu près la même tête que septembre. Deux ou trois chapitres du projet Benedict, une petite avancée dans le dossier BD, plein de copies et de réunions, ce genre de choses. Et puis avant qu'on ait eu le temps de dire ouf sont arrivées les vacances de la Toussaint et avec elle, un passage express en Sicile propice à tout un tas d'inspirations, mais aussi à un peu de repos après deux mois d'été davantage passés à déménager et à bosser. 


Puis il a fallu rentrer, pour dire adieu à un ami. 


Ayerdhal, par Mandy
1959-2015
Lisez-le, les auteurs sont éternels. 





Novembre 2015: Troisième Nano de l'année, un double mais double gueule de bois aussi.  

Novembre a finalement permis un retour au travail, pour de vrai, avec l’occurrence du NanoWrimo. 

Pour cette année, comme l'an passé j'avais réussi à le boucler en dix jours, et que je n'avais pas fini le projet Benedict avant Novembre comme j'en avais tout d'abord eu l'intention, je m'étais dit que j'allais lancer deux projets, pour un objectif total de 100k. Ben oui. 




Premier projet: le projet Benedict, attendu par Castelmore qui m'annonce dans la foulée qu'il est programmé pour le premier semestre 2016 (HOURRA!)
Second projet, le projet WWII, à faire après, en espérant qu'il ne dépasse pas 50K. 

Le Nano s'est plutôt bien passé dans sa première moitié. Le 13 novembre, je suis à 43 k et deux chapitres de la fin sur le projet Benedict, en sachant que je veux le finir pour le 15, afin d'embrayer sur le second roman. Mais voilà, nous sommes le 13 novembre. 






Je ne détaillerai pas les événements, ni ce que j'ai ressenti. J'habite Paris 11. C'est ma ville, c'est chez moi, et tout à coup, c'était un ailleurs, un autre monde, une réalité parallèle qui m'a coupé les jambes et l'esprit, comme à nous tous. J'ai mis un peu de temps à m'en remettre. 

Au final, le projet Benedict est achevé le 23 novembre. Il m'aura fallu 10 jours pour relancer la machine. 
Le résultat ici: projet Benedict. 

Je lance dès le lendemain, 24 novembre, à 7 jour de la fin, le projet WWII. Je suis toute à l'écriture... et contre toute attente, contre ma propre appréciation quand je commence, je réussi à faire mes 50k en une semaine. Je ne savais pas que c'était possible, ni que j'en étais capable. C'est une victoire, même si le projet, se révélant comme souvent plus gros que mes estimation, passe les deux tiers seulement au lieu d'être achevé comme prévu. Il fera autour de 75k, mais on le rétrécira au lavage.
Le résultat ici: projet WWII







Décembre... 

Et voici venu décembre. Toujours full écriture, je me suis replongée dans le projet Benedict que je dois rendre pour la fin du mois. Au menu, relecture, retravail, note, réécriture, fusil de Tchekhov et plot point. 

Ah, et je vais essayer d'apprivoiser Scrivener aussi, à cause de l'ami Lionel. Souhaitez-moi bonne chance... 



 À très vite

Andoryss





Aucun commentaire:

Publier un commentaire