lundi 23 février 2015

In Berlin we trust - Février (1)

Bonsoir! 

Nous voici à mi-chemin des vacances de février, et la productivité est à son comble dans la capitale germanique. Comme à chaque vacances scolaires -ou presque- je me suis exilée à Berlin pour deux semaines, avec mon PC, mes baskets, et mon échéancier. Et force est de constater que d'un point de vu travail, Berlin, ça fait du bien. 



Et en plus il fait beau. Si. Que demande le peuple?

Que ce soit du au fait que je ne parle pas la langue ou parce que le net du Sakespeare and sons où j'ai mes habitudes est devenu poussif, dans tous les cas, je n'ai jamais autant écrit en si peu de temps. Bon, sauf peut-être en temps de Nano. Forcément.

Il reste une semaine, mais comme je sais déjà à quoi je vais la passer, allons-y pour l'état des lieux de mi-parcours! D'autant plus que comme j'avais donné ma to-do list, ça va être facile à suivre...



Ci-dessus: le ravitaillement du Shakespeare and sons


  • Mange-Machine, c'est fini!   
 Ce nouveau projet de bande-dessinée signé en 2014 était en cours de réécriture. La deuxième version a été achevée dès les premiers jours des vacances, et est en relecture chez qui de droit. Plus qu'à attendre le feu-vert, et on croise les doigts! Si on me dit banco, je vous fait un gentil billet pour vous présenter la bête à venir... 

Ceci est un teaser à indice.

  • Soufflevent 4, le découpage. 
Done! Le découpage a été facile à faire, étant donné que ce quatrième volume viendra clore la série, je n'avais aucun doute sur la direction à prendre. Pour ceux qui se posent la question, le découpage présente les grandes scènes de chaque planche rédigées. Un découpage d'un volume, c'est  six-sept pages de textes en détaillant bien. Je vous ferai peut-être un billet sur les différents écrits de scénario... Mais bref, c'est fini, et en relecture chez qui de droit aussi! Si ça passe, après, je ferai le scénario pendant que Xavier fera les planches du 3. Un volume de décalages avec le dessinateur, et deux avec le lecteur, c'est étonnant, non? :)

Le volume 2 est dans toutes les bonnes librairies depuis janvier!

  •  Le nouveau projet jeunesse, le découpage
Il va falloir que je lui trouve un nom de code. On va l'appeler le projet Benedict. Je me comprends... donc le projet Benedict est né un soir de fièvre, parce que j'ai mal lu une affiche dans le métro. Trois heures après, j'avais les personnages et l'histoire globale. Une semaine après, j'étais prête à jeter les bases. C'est fait, bien sûr, et je viens de finaliser ce qui semble être un one-shot de roman jeunesse fantastique. Joie! Il n'était pas prévu, mais qu'importe, je vais le glisser entre deux deadlines du premier semestre, et lancer son écriture. Je crois même avoir craqué et fait le premier chapitre... Mais bon, le découpage est achevé, et en relecture... c'est parfait. Il n'y a plus qu'à! 

Benedict, donc. Pas la sauce, l'homme. 



  • Evernight 3, le roman. 
Le troisième roman des Enfants d'Evernight était en écriture depuis les vacances de Toussaint, au cours desquelles j'avais avancé relativement vite. Une fois les trois trucs au-dessus expédiés, ces vacances vont essentiellement servir à l'avancer, et à le finir. J'ai corrigé ce qui avait été écrit en octobre, et lancé la machine sur la suite. Et ça va vite! Avec un peu de chance, je mets le point final à ce troisième opus à la fin de la semaine. Je me permettrai alors une petite danse de la joie! 

C'est rigolo, d'écrire le roman avant que la BD soit sortie!
Mais on y travaille


 Et quoi d'autre alors? 

Eh bien Les Loups se sont trouvé un nouveau lecteur (très heureux et impatient d'avoir la suite, yes!), et j'ai reçu deux demandes de deux lecteurs différents cette semaine pour avoir la suite du 3, alors bon... il va falloir que je m'y mette

Ensuite, je travaillerai bien sur un récit court sur le drame de la Ville des glaces, dans le monde d'Evernight... mais je ne sais pas encore ce que ça va donner! 

Il reste toujours les autres échéances. Les dossiers BDs à peaufiner, les idées pour d'autres futurs romans, tout ça...


(On the Creative Process by and (c) James Turner)


Et les copies à corriger dès le retour à la réalité! 
On fait le point dans une semaine. 




A très vite! 




Andoryss



Aucun commentaire:

Publier un commentaire