dimanche 14 janvier 2018

Bullet journal 2018 - Janvier (3)

Bonjour à tous!

Comme ça n'aura pas échappé à ceux d'entre vous qui me suivent régulièrement, je suis une adepte des to-do-list et des tâches à cocher quand on a fini. J'aime aussi prendre des notes, tenir un carnet de gratitude, gérer mon agenda au mois, à la semaine ET à la journée, bref, j'étais une cliente idéale pour le bullet journal. Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s'agit, vous pouvez aller voir ici. 






Comme vous le devinez, le Bujo est beaucoup plus carré chez moi que dans les versions que l'on peut trouver ailleurs.C'est surtout à mes yeux un agenda amélioré qui correspond exactement à mes besoins et dans lequel je peux planifier mes tâches. Mais il existe quantité de Bujo différents. A chacun ses attentes et son fonctionnement. 

L'an passé, lorsque j'étais à Amsterdam et que j'avais mis mes fonctions d'enseignante entre parenthèse, j'ai commencé l'aventure du Bujo dans un carnet prévu à cet effet et, pendant quatre mois, j'ai expérimenté jusqu'à trouver la formule qui me convenait et à créer la mise en page faite pour moi. Je vous montre quelques images ci-dessous, mais en gros, j'ai organisé mon planning en mois, semaines et journées comme je l'entendais, et j'ai rajouté des pages qui me correspondait aussi à intervalles régulier: les gratitudes, les objectifs du mois, les bilans de fin de mois, et toutes ces sortes de choses. 






Oui, c'est beau, c'est classe, 
mais dans la pratique, trop chronophage pour moi



Malheureusement, lorsque j'ai repris l'enseignement en septembre, le Bujo a été à l'abandon. Pourquoi? Eh bien par manque de temps. 

Je n'avais plus le temps en fin de semaine de faire mes tableaux de la semaine suivante, ou même de les remplir au quotidien. Je n'avais plus le temps de faire mes tableaux du mois, mes calendrier, et mes listes. Plusieurs fois je me suis dis que c'était toute cette mise en page à faire régulièrement qui me saoulait, parce que l'outil en tant que tel, quand j'ai cessé de l'utiliser, m'a manqué cruellement. 

J'ai commencé à fantasmer de réaliser mon propre Bujo, mais en version imprimé, avec mes tableaux à moi et mon fonctionnement. Je sais qu'un Bujo imprimé, c'est une hérésie, mais je ne ressentais à la fois aucun besoin de "présenter" mes pages moi-même (si ce n'est la satisfaction esthétique, qui était inversement proportionnelle à mon efficacité), et un furieux désir de les remplir, par contre, comme je l'entendais et à la main. Un agenda papier sur mesure, en somme. Et le premier janvier, j'ai sauté le pas. 

Voici le résultat. 






Et voilà! C'est moins joli, moins classe, 
mais infiniment moins chronophage



Concrètement? Je suis auteur. Je sais produire un document et le mettre en page; c'est donc exactement ce que j'ai fait. 

Réalisation: J'en ai eu pour deux heures de création/mise en page, puis j'ai passé le tout en PDF, j'ai été me choisir un site d'impression/reliure sur le net, et trois jours plus tard, j'avais l'objet. Il m'a coûté 16 euros, frais d'envoi inclus. 

Produit: Il y a une intense satisfaction à trouver enfin un truc organisé comme dans ma tête. Si au cours du temps, je m'aperçois qu'il manque des trucs, je les rajouterai l'an prochain. Pas de stress. 

Finition: Comme je ne sais pas encore si l'objet va me tenir à l'usage (il est designé pour une année complète), j'ai préféré ne pas mettre des cents et des milles dans le prix, ce qui donne un objet qui ressemble à un mini cahier à spirale, avec un papier un peu fin à mon goût. Néanmoins si l'objet se révèle aussi satisfaisant dans la durée qu'il l'est pour l'heure, l'an prochain, je me craque et je prend une couverture rigide, un papier épais et une impression couleur. 

Conclusion: Pour l'heure je suis très satisfaite. Je ne regrette ni mes deux heures ni mon investissement, et pouvoir planifier des rendez-vous et des tâches sur l'année est très cool, surtout quand il s'agit de rendez-vous médicaux pour dans huit mois. T__T
Je pense que si ça marche, je prendrai même plus de deux heures l'an prochain, pour augmenter l'esthétique.
Je pense que le fait de ne plus avoir à me soucier de mettre en page avant de remplir et de ne pas perdre de temps avec ça va m'amener à m'en servir régulièrement. Les deux premières semaines de janvier tendent vers cette direction: je l'emmène partout. 

Voilà! Je voulais partager ma petite expérience avec vous, parce que peut-être, parmi vous, il y a des gens qui, comme moi ont du mal avec les agendas classique et rêvent d'en trouver un à leur mesure. On peut tout rêver, comme carnet, et le passage à l'impression/reliure n'a jamais été aussi simple à l'ère d'internet. Je vous encourage donc à tenter l'aventure!

A bientôt pour un MOVI sur Passageur, suivi d'un DIY sur la genèse d'un univers.  

See ya!

Andoryss









Aucun commentaire:

Publier un commentaire