jeudi 1 mai 2014

Le Cercle, l'aventure continue.

Bonjour à tous!

Il y a un an sortait le premier volume du Cercle, ce comic en 3 tomes publié à la Comics fabric des éditions Delcourt. Un triptyque réalisé d'une traite, avec un rythme d’écriture intense qui devait me conduire à revoir mes méthodes et à gagner en efficacité. Encore aujourd'hui, j'en mesure les bénéfices, mais je ne mesure pas que ça.

 Le volume 2 suivait presque immédiatement, en juin, et le troisième opus venait clore la trilogie à la fin de l'été. Et finalement, avant d'avoir eu le temps de "réaliser" ce qui venait de se passer, j'avais achevé ma première série de BD... en une année seulement

 Et un an, ça passe fichtrement vite

C'est comme si j'avais vécu l'aventure à 200km/h, sans prendre le temps une seule seconde de me retourner. Le Cercle avait rempli l’intégralité de ce que mon cerveau de créatrice était capable d'encaisser, et je ne songeait qu'avec les personnages de cette histoire, avec les musiques qui m'avaient servi à écrire la série, avec les lumières sur la ville et les couleurs de Nicolas... Et puis il y a eu la Japan Expo début juillet pour le tome 2, les Utopiales de Nantes à l'automne pour le 3... autant de retours sur la genèse du bébé, et sur l'évolution des personnages. Une vrai immersion. Il m'a fallu un certain temps avant de "redescendre" et de changer d'univers, finalement. 

Japan expo, en juillet, stand Delcourt. 
L'immense tenture à droite fêtait la sortie du volume 3

Et maintenant, quand je prends un peu de recul, je me rend compte que cette série a fait ce que les séries devaient faire avec leurs auteurs - ou l'inverse, je ne sais pas. Quoi qu'il en soit, ça aura pris du temps, mais avec l'avènement de la nouvelle année, le souffle est retombé, la mélodie connue s'est estompée.

Le Cercle s'est détaché de moi. Il vit tout seul, et c'est merveilleux.


Les couvertures des volumes 2 et 3, superbes.


Je l'aime, je le reconnais, il me fait toujours vibrer, mais il n'est plus à moi. Il est aux lecteurs qui se le sont appropriés. Enfin, je ne sais pas si Nesskain ressent la même chose, mais comme à l'heure actuelle il s'éclate avec des gros robots sur un scénario de l'excellent Luca Blengino, je ne m'en fais pas trop pour lui. :-D


Et en plus ils vont nous faire un bébé magnifique. 
N'hésitez pas à suivre les aventures de Nesskain sur son blog! 


Tout ça pour dire que le lien entre une œuvre et son auteur ne s’interrompt ni quand on pose le crayon, ni quand l’œuvre sort. Il ne cesse d'ailleurs sans doute jamais complètement, mais dans mon cas, pour ce qui concerne les héros du Cercle, la bulle de rêve s'est détachée de moi pour prendre son envol. Les héros sont en paix. J'ai raconté leur histoire.

Farewell, Nicolas, Lorelei, Erik, Pia, et Paul. On se retrouvera peut-être. Pour l'heure, merci d'avoir été et d'être encore. 


C'est sans doute l'une des planches N&B que j'ai le plus aimée


Une Bd sortie, ce n'est pas une fin en soi. Le Cercle continue sa route, il a été adapté en espagnol le mois dernier par Ninth Ediciones, en un seul gros volume magnifique. Je suis heureuse comme tout, mais c'est la victoire du Cercle davantage que la mienne. C'est en tout cas ce que je ressens. Et je suis contente pour l’œuvre. :)

El Circulo, Ninth Ediciones
Un gros volume, magnifique!


Quant à moi, au boulot! Une série de finie, c'est d'autres personnages qui attendent que je raconte leurs histoires, eux aussi. Je m'en voudrais de les décevoir!

A bientôt,
Andoryss


The end.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire