vendredi 13 septembre 2019

L'aventure Les 5 Terres

Bonjour à tous!

Quelques nouvelles aujourd'hui d'une sortie qui a eu lieu cette semaine: le premier volume de la saga BD Les 5 Terres, "De toute mes forces". Et si je vous parlais un peu de ce projet?




Les 5 Terres, c'est quoi ? 

Les 5 Terres sont une saga de BD aux éditions Delcourt, dont le premier volume est sorti ce mercredi 11 septembre

C'est aussi un univers vaste, comprenant cinq continents peuplés d'animaux anthropomorphes avec chacun leur culture, leurs croyances, leurs modes de fonctionnement et leurs représentants. 

C'est, dans l'idéal, cinq cycles de six tomes, soit trente tomes en tout, narrant l'histoire de chacun de ces continents et de leur lente évolution vers un nouvel équilibre. 

C'est aussi une foule dense et colorée de personnages incroyables appartenant à toutes les classes de la société et à différentes espèces de vertébrés aux caractéristiques conservées et intégrées à un univers médiéval-renaissance. 

Récit chorale dans un monde recroquevillé autour d'un océan central, Les 5 Terres c'est les grandes et les petites luttes de pouvoir et les destins entrecroisés des individus qui ne le cherchent pas forcément.  





Les 5 Terres, c'est qui ? 

Il y a quatre ans, David Chauvel (mon chef adoré) est venu me chercher pour ce projet fou d'univers médiéval peuplé d'animaux anthropomorphes qui trottait dans un coin de son imagination depuis longtemps. Charge à moi de créer carte, univers, personnages, règles et lois, cultures et mythologies, inspirations, mode, armes, et tout le tintouin. Clairement, c'est un domaine dans lequel j'aime à m'investir, tant créer un nouveau monde ex-nihilo est un plaisir personnel assez intense. Patrick Wong est venu ajouter son expertise machiavélisme et dialogues ainsi que son esprit critique (très constructif) et cela a donné notre trio de scénaristes qui a pris le pseudo de Lewelyn pour plus de simplicité. 

Par la suite, nous avons été rejoints par toute une équipe aussi enthousiaste que talentueuse, en la personne de Jérôme Lereculey  au dessin, Didier Poli au concept design et chara design, Lucyd à l'encrage et Dimitri Martinos à la couleur. 

La machine était lancée!






Le premier cycle: le continent des félins, Angleon

Le premier cycle des 5 Terres comptera six volumes, qui sont tous déjà écrits et forment une boucle indépendante. 

Situé sur l'île centrale d'Angleon, dominante mais en déclin, ce cycle narre les luttes intestines qui noyautent le royaume des félins. En position dominante depuis des centaines d'années du fait de leur incontestable supériorité sur le plan maritime et leur position au centre de  l'océan Athrys, les félins luttent pourtant, aux prises avec leur démographie vacillante, leur repli culturel sclérosant et leur vision étriquée du monde. Seront-ils à la hauteur de leur réputation et de leurs ambitions?  

Si tout va bien, il y aura par la suite quatre autres cycles également indépendants, avec de nouveaux personnages mais aussi des récurrents, chacun se déroulant sur l'un des continent et présentant un autre aspect civilisationnel de cet univers. Complémentaires, se déroulant dans l'ordre chronologique, la succession de ces cinq cycles formera ainsi une série de trente ouvrages au cours desquels nous contempleront les changements de leur monde. 





Quelques détails supplémentaires...

Si avec David et Patrick nous sommes déjà lancés dans l'écriture du cycle suivants, nous pouvons quand même déjà vous annoncer que vous pouvez vous attendre à un rythme de parution rapide pour cette série: le premier volume vient de sortir, mais le volume 2 est prévu pour janvier, et vous devriez voir arriver trois volumes par ans, soit l'intégralité du premier cycle en deux ans. 

Pas de ralentissement prévu par la suite! Si on est aussi nombreux, c'est justement pour tenir le rythme... J'espère que cette BD vous plaira. Pour ma part, j'ai aimé chaque volume davantage que le précédent. 





J'espère que vous suivrez longtemps l'aventure avec nous, parce que c'est incroyablement épanouissant et enrichissant de travailler ainsi en équipe avec plein de monde, mais aussi de voir naître et devenir des personnages qui nous échappent parce qu'ils n'appartiennent pas qu'à nous. La richesse de l'univers est telle qu'en tant qu'auteur, j'ai l’impression que tout est possible, et que je voudrais pouvoir d'ores et déjà me plonger dans les cycles suivants pour en contempler les événements. 

En attendant, le tome 1 est en librairie, alors...


Bonne lecture à tous, et à très vite!

Mélanie Guyard - Andoryss











dimanche 25 août 2019

Presque de retour - Nouvelles d'automne

Bonjour à tous!

Il n'aura sans douté échappé à personne que j'ai quelque peu disparu durant les derniers mois. Quelques soucis d'ordre personnel et des impératifs médicaux m'ont tenu éloignée du clavier que ce soit pour vous donner des nouvelles ou pour écrire, tout bêtement. Avec l'arrivée de l'automne, j'entrevois une éclaircie et la possibilité que, peut-être, les choses rentrent dans l'ordre dans les semaines à venir. J'ai tellement hâte! 

Pouvoir reprendre l'écriture sur une base régulière, avancer sur les différents projets, préparer le NaNo, peut-être... vous parler de tous les projets qui se concrétiseront cette année ou l'année prochaine, vous détailler ceux sur lesquels j'ai envie de travailler, et ceux qui sont presque achevés...

Mais je ne peux pas tout faire ici et maintenant. Alors commençons par rattraper le retard et par vous tenir au courant de tout ce qui s'est passé, et que je ne vous ai pas dit! 



LES RENCONTRES

Le calendrier des rencontres a été mis à jour et vous le trouverez ici. Vous pourrez ainsi constater par vous-même que l'automne devrait nous donner l'occasion de nous voir de façon assez intensive... et quand on sait qu'il n'y a quasiment pas deux festivals associé au même livre, j'en fais des bonds partout.

A Brest en Bulles, nous pourrons nous voir pour parler de la BD Les 5 Terres, qui sortira le 11 septembre aux éditions Delcourt. Avec mes complices, nous sommes déjà en train de préparer le second cycle, mais ce bébé là vaudra une note de blog à lui seul, donc voici pour patienter le trailer. 





Aux Hallienales, nous nous verrons pour le Passageur, dont le second volume est paru en mai aux éditions Lynks. Je réfléchis à organiser un petit jeu avec un tirage de tarot personnalisé pour chaque achat d'un Passageur. Quoi qu'il en soit, je vous prépare quelques goodies. En attendant, n'hésitez pas à lire la saga du Passageur si vous aviez aimé l'Architective... je vous ai réservé une autre surprise dans le roman! 






Au Salon du livre d'Albert, je serai avec mon compagnon de crime Clément Lefèvre pour collecter des informations, objets, idées et inspirations pour la création d'un projet extra avec le Pays du Coquelicot! Vous nous verrez donc là-bas, et nous pourrons vous y parler d'un livre à sortir aux éditions Fleurus, notre Casse noisette, en partenariat avec la Philharmonie de Paris, dont le spectacle se déroulera fin novembre. Là encore, j'ai tellement hâte ! 






 Au Festival du livre de Saint Etienne, je serai présente pour les Âmes silencieuses, qui continue son petit bonhomme de chemin depuis sa sortie au mois de mai. Le roman plaît, et les retours chaleureux qui me sont partagés me donnent des ailes. Tout est merveilleux, et j'ai hâte de vous rencontrer  pour discuter plus longuement de l'histoire d'Héloïse. 






Aux Utopiales de Nantes, je serai présente pour tous les romans et nouvelles déjà sortis, mais aussi en tant qu'intervenante et modératrice. J'ai hâte également, car ce festival, entre sciences et écriture, me permet de porter toutes mes casquettes et c'est avec un rare plaisir que j'y mélange les saveurs de mes différentes passions. 






Enfin, n'oubliez pas fin novembre les concerts en famille à la Philharmonie, avec le Casse-noisette réalisé en partenariat avec Clément Lefèvre, dont les billets sont disponibles ici et sans doute également le salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, pour y signer le livre associé. 

Cette fin d'année est explosive! 




ET L'ECRITURE  ? 


Avec tous les soucis qui ont savamment miné mon emploi du temps depuis le mois de janvier, je n'ai pas écrit autant que je l'aurais souhaité, et c'est bien malheureux. J'ai eu le temps d'adapter le Casse-Noisette de Dumas pour Fleurus et la Philharmonie, j'ai eu le temps de réaliser les correction éditoriales du second volet du Passageur, et j'ai également eu le temps de rendre à la date prévu une nouvelle de SF, mais c'est bien tout. 

Cependant, ça ne veut pas dire que c'est fichu pour autant, parce que l'automne sera productif ou ne sera pas! 

  • Un nouveau roman pour le Seuil. 
Il y est question d'hiver, de vagues, d'obscurité des profondeurs, de bétons et de cœurs, de Noël et de vent, de solitude et d'amitié, de tempêtes et de terreurs. C'est un roman autour de la reconstruction familiale après le deuil, dans une île d'Oléron d'apocalypse. J'espère qu'il vous plaira. Vous pourrez suivre son avancé dans le What's up, ou bien sur la page Facebook, sous le nom de code #Tempête. 



Moodboard


  • Étendre l'univers du Passageur
Il n'aura échappé à personne (en tout cas, pas aux lecteurs du volume 2 du Passageur) que l'univers de Matéo va se densifier un grand coup. Sa rencontre avec une furie rousse que les lecteurs de l'Architective connaissent bien est le premier pas vers un projet qui me tient à cœur depuis le départ: réunir les deux (bientôt trois) univers, pour créer mon petit gang des ados extraordinaires, et les confronter à des aventures chaque fois plus intenses et merveilleuses. Je vais donc d'abord travailler à vous écrire un Malaurie (mais sous quel titre? Je ne sais pas encore) antérieur aux autres romans, puis je vous concocterai un roman où tous mes lycéens anormaux formeront une joyeuse bande d'aventuriers mêlant fantômes, prophéties et vieilles maisons. Affaire à suivre sous le nom de code #Pythie, voire, si je suis efficace, comme #Nano2019 ! 


Prophétiiiiiiiiiiiiiies
  

  • Entamer le second cycle des 5 Terres
Si le premier volume du Cycle 1 des 5 Terres, Angleon, sort le 11 septembre prochain, nous avons, avec mes complices David Chauvel et Patrick Wong, déjà écrit les 6 opus de ce récit chorale animalier. Nous sommes donc sur la création des bases du cycle 2! Le travail est juste commencé, mais je sais déjà qu'à l'automne, nous écrirons AU MOINS le premier volume de cette histoire. Et comme elle va toujours plus vite que je ne le crois, peut-être même le second dans la foulée...


Tome 1: De toutes mes forces
En librairie le 11 septembre


  • Finir l'Odyssée d'Octobre (bonus, comme tous les ans depuis 2 ans...)
Est-ce que ça se passe de commentaire? Je pense. Comme dirait le vieux Kamagi, commence par finir ce que tu commences, et on le sait, cette histoire qui passe toujours après toutes les autres en a un peu marre d'être le projet que je ne finis jamais... Donc, qui sait. Cet hiver? 


Goodeuh leuck ! 



Voilà!

C'est déjà pas mal pour une reprise. N'hésitez pas à poser des questions. 

A très bientôt!




Mélanie Guyard - Andoryss






mardi 7 mai 2019

Les Âmes silencieuses : le prologue !




Comme promis la semaine dernière, je vous ai dégoté les premières pages du livre, qui vient de paraître aux Éditions du Seuil.

Pour le consulter, il vous suffit de cliquer sur la visionneuse ci-dessous.

Je vous souhaite une bonne lecture, non sans oublier de remercier vivement Bénédicte et Fanny du Seuil qui on bien voulu diffuser cet extrait !


Mélanie Guyard - Andoryss
 


vendredi 3 mai 2019

La Genèse des Âmes silencieuses


Bonjour à tous !

Ça y est. Mon dernier roman, Les Âmes silencieuses est disponible aux Éditions du Seuil et je voulais aujourd’hui vous parler un peu de ce roman et peut-être, vous donner envie de le découvrir ?

Du coup, voilà une petite note sur sa genèse, son histoire, et la part de mon cœur qu’il emmène avec lui en s’échappant dans le vaste monde.

Tout commence à Berlin, en 2014…

Une semaine de vacances, une douche, un portable en shuffle et une chanson de Zazie font jaillir cette étincelle improbable qui parfois embrase toute l’imagination.

So accurate

Entre le moment où se produit l’étincelle et la fin de la douche, j’ai tout : les personnages, la situation… le décor est vivant dans ma tête, les scènes se succèdent et tout semble facile. Pourtant, je suis perplexe. Cette histoire qui s’impose à moi, toute fraîche et vibrante, ce n’est pas une de mes histoires habituelles ; je ne la reconnais pas.

Cette idée est un projet de littérature adulte, en littérature générale, dans un contexte historique. Pour moi, qui suit quand même plutôt du genre à écrire de la jeunesse, en littérature de genre (fantastique, fantasy, tout ça) et plutôt du gros roman d’aventure en plein de tomes, ce roman est un OVNI. Comme on dit à la campagne, je suis comme une poule avec une botte : je ne sais pas quoi en faire.

Mais voilà, je fais partie de ces auteurs qui pensent que quand une histoire vous arrive, vous avez la responsabilité de l’écrire et le devoir de la donner au monde. Tout est trop parfait dans ma tête, trop détaillé, trop vivant. Je ne peux pas les renvoyer au néant. Je sais déjà que ce roman, je vais l’écrire. Et de force forcé, je sors de ma zone de confort, comme une évidence.

Also accurate


En Juin 2014, je pose les premiers mots du roman, et j’écris le prologue sans réfléchir, d’une traite. C’est à peine s’il a bougé depuis. L’aisance avec laquelle l’histoire sort d’elle-même me sidère, mais je ne freine rien et laisse les personnages s’exprimer. Du fait d’autres impératifs dotés de deadlines, eux, le roman retombe dans l’oubli au bout de quatre ou cinq chapitres et ne revoit la lumière du jour qu’en novembre, pour le nanowrimo. 

Je vous ai déjà raconté ici cette folle aventure d’un Nano écrit en 10 jours, on ne va pas revenir dessus. Toujours est-il que loin d’être retombée, la folle pression est toujours là, et ce roman, sur lequel j’augurais de suer sang et eau, se déroule devant moi, sincère et spontané. Je suis stupéfaite et émue. Incapable de le laisser tomber après la fin du Nano, je le poursuis et le garde au chaud, malgré le fait qu’il ne soit pas signé et qu’il demeure un travail personnel pour les heures perdues. Comme les personnages, je vole des heures à la réalité pour poursuivre l’aventure, coûte que coûte. Et finalement, le roman rejoint la réalité et s’achève dans l’hiver. 


Comme une explosion dans ma tête.

Mais tout ça, c’est la face immergée de l’iceberg. Tout ça, c’est le souffle qui promet, mais pas le tangible, pas l’histoire. Alors, cette histoire, qu’est-ce que c’est ? C’est une histoire banale, une histoire de famille, l’histoire d’un secret qui se transmet malgré le silence et l’ignorance, l’histoire des choses qui dorment en nous. C’est l’histoire d’une mémoire inconsciente, celle du sol, celle du sang. L’histoire d’Héloïse, et celle de Loïc. 


1942. Héloïse Portevin a tout juste vingt ans lorsqu'un détachement allemand s'installe dans son village. Avides d'exploits, son frère et ses amis déclenchent une sanglante vendetta. Pour aider ceux qu'elle aime, Héloïse prend alors une décision aux lourdes conséquences...
2012. Loïc Portevin est envoyé par sa mère au fin fond du Berry pour y vider la maison familiale après le décès de sa grand-mère. Loïc tombe alors sur une importante correspondance entre cette dernière et un dénommé J. Commence pour lui une minutieuse enquête visant à retrouver l'auteur des lettres.
Entre secrets de famille et non-dits, Loïc et Héloïse font chacun face aux conséquences de leurs décisions, pour le meilleur... et pour le pire.




Et ainsi Les Âmes silencieuses entament-elle leur chemin dans le vaste monde. Roman improbable, à la force évidente, il fut l’un des plus simples à écrire malgré un cahier des charges qui avait tout pour me déstabiliser. Le voir partir me laisse émue, étrangère, comme si je n’avais servi que de médians entre lui et les lecteurs. Cette histoire vivait déjà toute seule. Maintenant, elle est à vous.

Je vous souhaite une bonne lecture si vous comptez l'acquérir. (Si vous hésitez encore, je fais en sorte de vous offrir le prologue d'ici peu !)


Mélanie Guyard - Andoryss