dimanche 20 mai 2018

Post-it Party ! - Mai (1)

Bonjour à tous!

Comme vous le savez, le mois d'avril a été pour moi l'occasion de dépoussiérer un vieux manuscrit que je veux réécrire depuis pfioulala, au moins tout ça. J'ai tenté un CampNano dessus, et ai rencontré quelques galères d'écriture en cours de route. On va donc parler des blocages, et de comment passer outre. 


Fonctionne avec phrase, paragraphe, chapitre, etc...


Donc, que s'est-il passé en avril? 

Je connais mon histoire. Je l'ai déjà écrite. Pourtant, elle ne me satisfaisait déjà pas au moment de l'achèvement: des trous ici, des longueurs là, c'est comme un premier patron avec des bouts de tissus inutiles ici ou manquants ailleurs. Je finis, je relis, j'aime, mais je SAIS que je peux faire mieux. Et donc, je ne peux pas faire comme si je ne le voyais pas. 

 Lorsque j'ai repris le manuscrit, j'ai notamment décidé de changer le début (où se trouvait un saut de temporalité que je n'aimais pas du tout, parce que je HAIS les sauts de temporalité) et de changer également la narration (de la première vers la troisième personne). Forte du fait que je sais où je vais et ce que je veux, je me lance. Et ça capote. 




Ceci n'est pas la solution.


Je ne trouve pas la voix, ni la voie, je suis frustrée et impatiente. Certaines scènes qui apparaissent me plaisent, mais je reviens dessus, pinaille, essaie d’enchaîner, reviens à nouveau, change tout... bref, je m'épuise, je perds du temps, j'écris cinq fois le chapitre 1, j'hésite, et je reviens à la case départ.

Après une bonne grosse semaine à jouer à ça, j'ai décidé de changer de tactique, et c'est là qu'intervient la Post-it Party. Tant pis pour le Nano, je décide de faire de la structure. Ce n'est pas la première fois que je joue à ça, mais c'est la première fois que je tente de l'expliquer... Donc go!



Etape 1: Le matériel

Quand je veux faire un debriefing Post-it, je commence par réunir tous les post-it dont je dispose, de préférence de plusieurs couleurs. J'ai toujours un stock prévu pour ça. Ensuite, des stylos de couleur aussi, un crayon de papier, et les documents qui pourraient m'être utile (ici, la carte du monde).

Le but n'est PAS de découper le roman d'une traite. Je commence simplement, en écrivant une scène par post-it, pas forcément dans l'ordre d’occurrence, mais dans l'ordre des scènes-que-j'aime. Les scènes vraiment forte, celles qui changent le cours de l'histoire, sont sur des post-it d'une couleur précise. Les scènes informelle d'une autre, et je rajoute des annotations sur les informations reçues, les personnages, ou des trucs qui me semblent utile. Quand j'ai mis à plat toutes les scènes fortes que je veux voir dans mon roman... ben je les remets dans l'ordre. Jusqu'ici, tout va bien.


Etape 2: Organiser


L'organisation permet déjà d'y voir plus clair. Quels sont les étapes suivies? Y a-t-il des "trous" dans mon histoire, et si oui, quand? Comment s'enchaînent les scènes dites "fortes"? Comment circule mon personnage, dans l'univers, et le passage d'un endroit à l'autre est-il logique? C'est la phase de réflexion aussi. Certaines scènes vont changer de place, à cause de cette fameuse sacro-sainte logique, et d'autres, changer de structure, et de but. Mais la substantifique moelle est là. ce qu'il manque, c'est la densité de l'os autour. 

On passe alors à l'étape 3: le remplissage. Le but était que cette fois-ci, sur les post-its supplémentaire, je rajoute les liaisons, et je fais en sorte que d'une scène forte à l'autre, la tension ne retombe pas. Révélations, courses-poursuites, enjeux, le mot clé est CONFLIT et on en met partout. 



Etape 3: Densifier



Cette étape peut durer longtemps. Je n'arrête de changer mes post-its de place et de les réagencer que quand je suis satisfaite: c'est à dire quand je n'ai plus de temps morts dans mes arcs, quand la succession des événements et les actions des personnages sont logiques, quand les scènes s'enchaînent pile-poile. Non, je ne laisse aucun jeu dans cette construction. Pourquoi? Et bien parce qu'il y aura toujours bien assez de gras qui se rajoutera à la rédaction. 

Une fois cette dernière étape réalisée, je reprends mon document et j'écris le synopsis complet selon le nouvel agencement de la bestiole. Chez moi, c'est sous forme de tableau, mais chacun fait comme il veut. Et voilà, vous avez fini! 

Note: si à cette étape vous n'êtes pas COMPLETEMENT satisfait, ce n'est pas normal. Cet exercice a pour but de reprendre toute la structure d'un récit pour n'en garder que l'essentiel. Si vous avez du mou, ou que les scènes ne s’enchaînent pas assez bien à votre goût, c'est que vous n'avez pas terminé. Et oui, ça peut prendre longtemps. 



Mais ça en vaut la peine


Et parmi les avantages directs de cette méthode, il y a justement la perceptions immédiate des lacunes de l'histoire. Si les motivations de vos personnages ont des blancs, si les déplacements n'ont pas de raisons d'être, si les actes des uns et des autres sont en conflit avec leurs intérêts directs, ça va vous sauter aux yeux. Comme il ne reste que l'essentiel et que vous l'avez agencé par scène importantes, sans vous préoccuper du style, le passage d'un post-it à l'autre doit être naturel: s'il ne l'est pas, vous le verrez tout de suite. Si un perso fait un truc complètement à côté de la plaque aussi. Et il en va de même pour tout le reste.

Ainsi, vous aurez aussi une vision claire du récit. Si vous avez trop peu de scènes fortes, le ventre-mou de votre histoire sera évident également. Si vous avec des enchaînements trop rapide ou trop lents, ce sera la même chose. C'est, là encore, l'un des principaux avantage de cette méthode. 

Enfin, vous allez vous remotiver. Tout simplement parce que c'est un jeu de construction, donc vous allez y arriver, même si ça prend du temps. Et à la fin, l'histoire sera tellement bien sur les post-its, que l'écrire sera une évidence, une envie pressante. Et là où vous rencontriez un blocage, vous l'aurez changé en motivation.


Voilà!
J'espère que ce billet aura répondu aux questions que vous vous posiez suite à mes élucubrations sur Instagram.  N'hésitez pas à réagir ! 

A bientôt.


Andoryss





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire